Salon decoration interieur

Troujours les mêmes objets, les meubles n’ont pas bougé de place, les plafonds peints sont tou-jours là… Les murs aussi, mais ils se sont recouverts de marbre. Par-don, de faux marbre. Ecoutons le peintre Bernard Bistes, propriétaire des lieux : « 500 m2 de coton revêtaient les murs. En dix jours, ils étaient macules d’énormes taches grisâtres : une pollution due à un brüleur de chaudière à fioul s’est propagée par vent d’autan. II fallait trouver une solution qui conserve 1’unité des pièces. Changer ces tissus d’excel-lente qualité et três chers n’était pas possible. Alors, j’ai pense les peindre. Le faux marbre était tout indique, cachant les taches. »
Le travail semble titanesque, mais l’aventure est moins risquée qu’il n’y paraít. « fai appris en observant, nous dit le peintre. D’abord les vrais marbres : une petite table du XVIF en marbre des Pyrénées, puis d’autres tables, dessus de buffet, etc. Regardez les faux marbres des petites églises baroques de villages, peints naivement par des artistes locaux; eux, souvent, n’en avaient jamais vus de vrais! » Cest 1’irrégularité, le côté spontané et rapide de 1’exécution qui fait le charme du faux marbre. II faut avoir le sens du rythme, être un peu instinctif, et ne pas s’appliquer! Avec un pinceau três large, on peint les grandes veines légères, en direction montante (de bas en haut vers Ia droite pour un droitier), rythmées par des intervalles inégaux. Avec un pinceau moyen on peint aussi les nceuds sans réfléchir : des grands, des petits, des moyens. Toutes les surfaces sont variées, sans arrêt ; les vides ou parties non peintes sont aussi importants que les pleins.

Cette entrée a été publiée dans Decoration du salon, Objet deco maison, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>