Visiter la rochelle

Mettez-vous au parfum !
Au premier étage de la boutique La Saponaire, se trouve un petit musée qui fleure bon la passion de ses propriétaires, Anne et )ean Seris. C’est même le premier musée privé d’Europe consacré aux créations de prestige de la grande parfumerie depuis le XIXe’ siècle ! Parmi quelque 2 000 flacons précieux, on peut y admirer, drapés de cristal ou de verre, l’Eau impériale de Guerlain (1853), le Flirt de Pinaud (1896), ou encore ce parfum de Chopard conçu par un diamantaire suisse où brille dans le liquide… un diamant !
Bizarre, vous avez dit bizarre ?
Quelle merveille que ce cabinet de curiosité du XVIIIe! Sis au musée d’Histoire naturelle, dans une demeure de l’époque, c’est le seul en Europe que l’on puisse visiter. Créé par Clément Lafaille, avocat et contrôleur ordinaire des guerres, il fut légué en 1770 à l’Académie royale de La Rochelle à condition d’être « ouvert aux amateurs el aux étrangers ». En bois couleur safran d rechampi corail, ses quinze armoires séparées par des pilastres cannelés et des représentations de trophées emmêlés recelaient tout ce qui, à l’époque, excitait la curiosité : les plus belles coquilles de l’univers, des oiseaux desséchés, des animaux rares et monstrueux conservés dans l’esprit de vin, des pierres figurées, sans oublier, côté local, la taupe blanche de l’Aunis… Si les collections ont été reconstituées et présentées à l’ancienne, le mobilier du cabinet n’est pas le moindre de ses intérêts. De style rocaille et Louis XVI, ses armoires ont été exécutées par le menuisier P. Brisson, ses tables-vitrines tapissées du « labis » bleu de l’époque, par le maître ébéniste C.C. Saunier, ses chaises tendues de cuir, à dossier pliant, estampillées de Mathieu Bauve. Quant au splendicle coquiller, galbé et mouluré sur toutes ses faces, c’est une pièce typique du XVIIIe et l’unique exemplaire conservé. Enfin, installé dans l’hôtel Fleuriau, datant du XVIIIe siècle, le musée du Nouveau Monde évoque les relations culturelles et histori’q’ues entre la France et l’Amérique depuis le XVIe siècle.

Cette entrée a été publiée dans La rochelle tourisme, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>