Chauffage électrique le plus économique

La chasse aux gaspis.
N’hésitez pas à investir dans l’isolation.et à aller au-delà du minimum réglementaire. Les calculs montrent que le surcoût se récupère en moins de dix ans. Outre le toit et les combles, deux points sensibles méritent un effort particulier : les murs et les ouvrants. Pour les murs, l’isolation par l’extérieur est plus efficace que celle par l’Intérieur, car elle pallie les défauts d’étanchéité. L’épaisseur de l’isolant prévue par la norme peut être systématiquement augmentée de 2 cm (et atteindre jusqu’à 10 cm). Quant aux fenêtres, le double-vitrage est maintenant de rigueur ; mais vous pouvez choisir des vitrages «faiblement émissifs», qui réfléchissent le rayonnement solaire vers l’intérieur.

Un choix compétitif Si le chauffage électrique nécessite au départ un investissement dans l’isolation hermique, à l’usage il s’avère performant sur tous les plané pour un confort idéal, il est compétitif, fiable et pérenne : en outre il nécessite peu d’entretien.

Un label, pour plus de sécurité.
EDF vous conseille de demander le label PROMOTELEC en construction neuve qui vous garantit à la fois sécurité, confort et économie d’énergie.

Cette entrée a été publiée dans Panneaux rayonnants, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>