Archives par mot-clef : portes coulissantes

La porte coulisse entre les parois

Un coffrage métallique (Scrigno) est intégré entre les deux parements de la cloison en plaques de plâtre fixées sur ossatures métalliques. Porte coulissante intégrée et cloison se montent simultanément sur place. Ce système modulaire très ingénieux est un remède idéal au manque d’espace en évitant le débattement de la porte et en dégageant les parois à meubler.

• Les atouts du coffrage. Métallique, ce coffrage peut recevoir tout type de porte pour des passages de 0,60 à 4,20 m sur 2,03 à 2,70 m de hauteur. Il s’adapte aux parois maçonnées, ou en plaques de plâtre sur ossature métallique, formule retenue ici (« Placostil » de Placoplatre). Dans une configuration traditionnelle,
le coffrage implanté dans la cloison est surmonté d’une imposte qui est composée d’une ossature métallique à l’image de celle des parois. Ici, le coffrage est simplement encastré et vissé dans un rail fixé sous le bois de charpente. Un système qui est donc polyvalent.

• N’importe quelle porte. Certes, mais plutôt qu’une porte alvéolaire, une porte pleine est préférable. En effet, son poids et son aplomb facilitent les déplacements. Sous la porte, on pratique une rainure dans laquelle vient s’encastrer un guide qui, fixé dans le sol, dirige la course de la porte. Au-dessus de celle-ci, des chariots vissés, insérés dans le rail supérieur de l’ouverture, permettent des mouvements de glisse d’une grande souplesse.

Publié dans Accessoires de maison | Marqué avec , | Laisser un commentaire